Conférence 2013

Accès aux soins de santé pour les minorités linguistiques : Éliminer les obstacles

Le Projet de formation et de maintien en poste des professionnels de la santé de McGill a été l’hôte, les 24 et 25 mars 2013, d’une conférence de recherche intitulée « Accès aux soins de santé pour les minorités linguistiques – Éliminer les obstacles ». Cette conférence a eu pour objectif de traiter des difficultés rencontrées lorsque nous tentons de surmonter les obstacles linguistiques et culturels liés à la prestation de services de santé équitables aux minorités linguistiques, et de trouver des moyens d’intégrer la recherche à la pratique dans ce domaine. Un autre objectif consistait à définir la nature du domaine émergent de « l’étude des obstacles interlinguistiques et interculturels en ce qui concerne la communication en soins de santé », en réunissant les plus grands penseurs et chercheurs de diverses disciplines complémentaires.

>>> Cliquer ici pour accéder le programme de la conférence et pour visionner le diaporama. Pour avoir accès aux enregistrements vidéo de chaque séance, aux présentations et aux affiches, consulter la page Web du Projet de formation et de maintien en poste des professionnels de la santé.

Comité organisateur

André Costopoulos,
chercheur principal, Projet de formation et de maintien en poste des professionnels de la santé (2010-2013), professeur agrégé, Département d’anthropologie, et doyen à la vie étudiante, Université McGill

Norman Segalowitz,
directeur de l’équipe de recherche sur l’accès aux soins de santé pour les minorités linguistiques (H-CALM) et professeur, Département de psychologie, Université Concordia

James Carter,
conseiller, Programmes et politiques, au Réseau communautaire de santé et de services sociaux (RCSSS)

Estelle Chamoux,
professeure agrégée, Département de biologie, et membre du Groupe de recherche en santé psychologique et bien-être (PHWB), Université Bishop’s

Leif French,
professeur agrégé, l’Unité en linguistique et langues modernes, Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), et membre de l’équipe de recherche sur l’accès aux soins de santé pour les minorités linguistiques (H-CALM)

Eva Kehayia,
directrice du Programme d’études supérieures et professeure agrégée, École de physiothérapie et d’ergothérapie, Université McGill, et directrice scientifique, Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation (CRIR)

Andrew Ryder,
directeur du laboratoire Culture, Santé et Personnalité, et professeur agrégé, Département de psychologie, Université Concordia